Cursus de formation – étudiants

Une filière qui mène à un large choix de métiers et à des postes à haute responsabilité

La filière de l’expertise comptable est attractive parce qu’elle est porteuse d’emplois et d’avenirs multiples. Ouverte, moderne et « euro compatible », elle forme à une grande palette de métiers, en cabinet ou en entreprise, autour des fonctions gestion, comptable, financière ou de l’audit dont le développement actuel répond à la complexité croissante de l’économie et au besoin de transparence exigé par les tiers. Les passerelles entre l’exercice libéral et les métiers salariés sont nombreuses et à chaque niveau de diplôme, DCG, DSCG et DEC, correspondent de nombreux débouchés.

En cabinet

Le titulaire du DCG ou du DSCG exerce des métiers diversifiés, en équipe et en contact permanent avec les clients du cabinet, dans tous les secteurs de l’économie. Le diplôme d’expertise comptable (DEC) permet l’exercice de l’expertise comptable dans un cadre libéral ou associatif (au sein des associations de gestion et de comptabilité – AGC).

L’expert-comptable assiste et conseille le dirigeant ou le chef d’entreprise pour l’élaboration de ses comptes annuels, mais aussi et surtout pour tous les aspects de sa gestion. Sa mission est contractuelle. L’expert-comptable peut également assister les particuliers dans leurs obligations déclaratives fiscales, sociales et administratives.

Le DEC permet également d’exercer en tant que commissaire aux comptes pour contrôler et certifier la régularité et la sincérité des comptes annuels des sociétés auditées et garantir ainsi la fiabilité de leur information financière. Sa mission est légale.

Les débouchés en cabinet

  • Collaborateur d’un expert-comptable

Il travaille en étroite liaison avec un expert-comptable. Sous la responsabilité de ce dernier, il prend en charge une partie de son activité dans un domaine spécifique (fiscal, social, établissement des comptes annuels, informatique, …) pour un ou plusieurs clients. Selon son niveau et son expérience, le collaborateur aura plus ou moins d’autonomie et de responsabilités. En fonction de la taille du cabinet, il progressera dans la hiérarchie du cabinet et sera amené à encadrer une équipe et à animer des actions de formation. Il pourra aussi poursuivre sa formation jusqu’au niveau supérieur du cursus de l’expertise comptable.

Il est courant de voir des collaborateurs être recrutés par les entreprises clientes du cabinet.

Un collaborateur, une fois son diplôme d’expertise comptable en poche, peut aussi partir s’installer à son compte et être totalement indépendant.

  • Expert-comptable salarié

S’il ne veut pas exercer à titre indépendant en rachetant un portefeuille de clients ou en créant ex nihilo sa propre clientèle, un expert-comptable peut aussi opter pour le salariat en intégrant un cabinet de taille moyenne ou plus important ou encore une firme d’audit. A terme, il pourra devenir associé ou changer d’orientation et créer son propre cabinet.

(Source furturexpert.com 2012)